flashinfo
Gestion Durable des Forêts : projet

Agir sur les défis de l’APV : exploitation illégale et changement du couvert forestier dans le cadre d'investissements non-forestiers

  • projet→ sous financement :


Par Brainforest - 28/02/2017 à 19:02:12 - Modifié le 13/10/2018 à 17:06:53

Financé par le Programme FAO-FLEGT, le projet Agir sur les défis de l’APV  vise à réduire les risques d’exploitation forestière illégale dans le cadre de grands investissements (agro-industrie, mine, infrastructure) par le renforcement de l’efficience de toutes les parties engagées dans le suivi de ces investissements. 

Le Projet cible 7 catégories d’acteurs : les observateurs locaux, les administrations, les plateformes d’OSC actives sur les questions forestières, le secteur privé, les parlementaires et les magistrats, les Agences de recherche nationales et régionales, les Institutions sous régionales actives sur les questions forestières.

 

Télécharger la plaquette de présentation du projet pour plus d’information

 

 

 

  • Partenaire(s) :

Etat d'avancement du projet

1 – Analyse globale des conversions des forets par les grands investissements en République Gabonaise

La présente étude a été réalisée par l’Organisation Non Gouvernementale Brainforest,  dans le cadre du Projet  « Agir sur les défis de l’APV : exploitation illégale et changement du couvert forestier dans le cadre d’investissements non-forestiers ».

Cette étude pays s’inscrit dans le cadre d’une étude globale menée au niveau sous-régionale par les différents partenaires du projet.

A travers celle-ci il a été question:

- D’analyser les processus d’accès à la terre et au bois dans au moins 3 titres en rapport avec les dispositions du cadre légal (l’évaluation des volumes de bois, un accent sur l’évolution du phénomène dans les pays concernés,  principales entreprises concernées, destination, attribution du titre, type d’opération sur le terrain, contractants, transport et commercialisation, bénéfices pour l’Etat et les communautés riveraines etc.) ;

- De cartographier les opportunités existantes pour garantir la légalité des opérations forestières dans le cadre d’investissements à grande échelle pour la mine, l’agriculture et les infrastructures.  

- D’explorer les opportunités légales avec notamment la nécessité de faire des propositions concrètes pour un encadrement juridique de la problématique de conversion des forêts car la situation actuelle révèle que les lois des pays concernés n’y sont véritablement pas préparées.

 

2 – Préparation d’un  Guide Simplifié d’Observation Indépendante externe des forêts et des investissements non forestiers Guide Simplifié d’Observation Indépendante externe des forêts et des investissements non forestiers

Il s’agit de la première version du guide d’observation indépendante externe des forêts et des investissements non forestiers dans le secteur forestier en République Gabonaise.

Le présent outil, produit dans le cadre du projet « Agir sur les défis de l’APV : exploitation illégale et changement du couvert forestier dans le cadre d’investissements non-forestiers. »,  est financé par le Programme FAO FLEGT.

Le Guide comme son titre l’indique, est un outil pratique destiné à être utilisé par les communautés locales et les organisations de la société civile, à des fins de suivi et de dénonciation des infractions dans le cadre de la gestion des forêts et des investissements non forestiers dans ce secteur.

 

3 – Atelier de Renforcement des capacités de la société civile sur le suivi et le monitoring des investissements non forestiers dans le secteur forestier en République Gabonaise du 21 au 23 décembre 2017
 

Au-delà des impacts positifs, les grands investissements font naître plusieurs défis sur le plan environnemental et social. A cet effet, il est nécessaire que les organisations de la société civile et les communautés locales soient outillées pour en faire le suivi tel que cela se ferait concernant les activités forestières dans le cadre de l’observation indépendante.

Au sortir dudit atelier, les participants seront même de :

1- Disposer  de connaissance sur l’état des lieux de quelques grands investissements dans le secteur forestier en République Gabonaise ;

2- Connaitre les principaux enjeux et défis des grands investissements en milieu forestier ;

3- Posséder des capacités et des outils pour le suivi indépendant des investissements non forestiers dans le secteur forestier notamment pour ce qui est des exigences légales en la matière ;

 4 – Posséder des outils et des capacités pour rédiger des rapports d’observation et faire le suivi des dénonciations dans ce cadre.

Cet atelier a vu la participation des OSC de libreville et de l’intérieur du pays, notamment celles mettant en oeuvre  des activités d’observation indépendante des forêts.

 

4 - Gestion durable des forêts : rencontre restreinte avec le ministre et ses collaborateurs.

Organisée le 2 février, cette rencontre a tenu sur presque une demi-journée. Elle a vu la participation de 3 représentants de Brainforest (Monsieur le Secrétaire Exécutif de Brainforest, le Coordonnateur des Programmes et Chef de Projet Agir sur les défis de l’APV et une autre chef de projet au sein de la structure) et  5 participants du Ministère en charge des forêts (Monsieur le ministre d’Etat en charge des forêts, le Secrétaire Général du Ministère, le Directeur Général des forêts, le Directeur Général de l’Environnement et de la Protection de la Nature et son Adjoint). Cliquer pour savoir Plus.

 

5 – Muyissi Environnement forme les communautés au suivi des activités liées aux investissements non forestiers au Gabon

Cette activité a été réalisée par l’organisation partenaire locale Muyissi Environnement pendant la période d’avril à Juillet. Il s’agissait de doter les communautés locales  des capacités et des outils nécessaires pour un suivi efficient de l’exploitation forestière dans  les grands investissements dans le secteur forestier. En savoir plus.

 

Autres publications

Analyse des conversions des forêts par les grands investissements en Afrique Centrale

 

Liens

Obster : plateforme ou observatoire OBSTER s’appuie sur le couplage d’une application webmapping et d’une base de données spatiale permettant l’analyse de l’occupation et l’utilisation du sol au Cameroun, au Gabon, au Congo et en Centrafrique. Elle rassemble des données sur les différents usages des terres dans les secteurs forestiers, miniers, agro-industriels en passant par les grandes infrastructures.

 

Voir aussi