Gestion Durable des Forêts → Atelier

 

Promotion des droits des communautés forestières de la Province de l’Ogooué-Ivindo

Une importante réunion de concertation multi acteurs reg


Par Brainforest - 01/01/1970 à 00:00:00 - Modifié le 01/01/1970 à 00:00:00

Initiée conjointement par la Direction Provinciale des Eaux et Forêt de l’Ogooué-Ivindo et Brainforest, la rencontre multi acteurs du mardi 15 avril à la salle des mariages  de la mairie du 1er Arrondissement de Makokou vise à créer un cadre de concertation participative pour une mise en œuvre effective de l’Article 251 de la loi n°016/01 du 31 décembre 2001 portant Code forestier en République gabonaise. Article qui énonce le droit des communautés  autochtones et locales  au partage des bénéfices issus de l’exploitation de concessions forestières. Cette loi n°016/01, qui stipule le soutien des actions de développement d’intérêt collectif initiées par les communautés concernées à travers les fonds alimentés par les concessionnaires forestiers comporte cependant quelques manquements qui rendent son exécution difficile sur le terrain, faute d’un texte d’application clair.

Il est donc prévu, au nombre des objectifs à l’ordre du jour de cette rencontre, une analyse et présentation du contenu, des enjeux ainsi que la démarche prévue concernant l’application de l’article 251 du présent code forestier dans l’Ogooué-Ivindo. En outre, il s’agira aussi de faire une présentation de la démarche initiée au niveau national pour faciliter l’application cet article 251, de faire une présentation du Projet «renforcement des capacités pour le respect des droits des communautés forestières», projet (sous financement DFID),la question du partage des bénéfices issus de l’exploitation des ressources naturelles constitue l'un des axes majeurs des activités menées par Brainforest. L’autre point non négligeable sera de faire participer les communautés aux cotés d’autres acteurs en ce qui concerne le partage des bénéfices et l’application de l’article 251, de définir les responsabilités des uns et des autres par rapport aux solutions et démarches retenues. Il est enfin prévu de prévoir un calendrier de mise en œuvre des solutions et la mise sur pied d’un processus de suivi-évaluation desprocessus locaux, au sortir de cette réunion de concertations.

Rappelons pour finir, que cette réunion qui se déroulera le 15 avril 2014, où Brainforest et la Délégation Provinciale des Eaux et Forêt de l’Ogooué-Ivindo viennent en appui technique aux côtés des communautés locales et autochtones pour l’application tangible de l’article 251 du code Forestier, suit la logique de certaines recommandations émises lors de l’Atelier national sur les droits des communautés dans le secteur forestier en République gabonaise, tenu à Libreville les 5 et 6 février 2014.

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres