flashinfo
Gestion Durable des Forêts → Atelier

 

Brainforest à l’Atelier sous-régional de Bujumbura

Aux côtés de ses pairs de la soci&eacu


Par Brainforest - 31/12/1969 à 19:00:00 - Modifié le 31/12/1969 à 19:00:00

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’homme, le Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale et la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs, la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale et Open Society Justice Initiative ont organisé, à Bujumbura, du 19 au 20 novembre 2013, un atelier sous régional sur les droits de l’homme, la prévention des conflits et l’exploitation des ressources naturelles en Afrique Centrale et dans la Région des Grands Lacs.

L’atelier a réuni une soixantaine d’ expert(e)s venus du Cameroun, du Tchad, du Kenya, de la Tanzanie, de la Zambie, du Rwanda, du Burundi, de la RD Congo, de l’Ouganda, du Gabon, de la Guinée Equatoriale, des USA, et du Canada, sur les thématiques des droits de l’homme dans le domaine de l’exploitation des ressources naturelles .

Ont également pris part à l’atelier, des organisations du Système des Nations Unies et des organisations sous-régionales chargées du suivi de la mise en œuvre du cadre conceptuel des Nations Unies sur les Entreprises extractives et les droits de l’homme, la protection des droits de l’homme et de l’environnement, les acteurs gouvernementaux, les représentants de la société civile y compris les représentants des communautés autochtones impliqués dans l’observation des projets d’exploitation des ressources naturelles.

L’objectif de cet atelier était de rassembler des experts et autres parties prenantes concernés par la problématique du respect et de la protection des droits de l’homme en matière de gestion des ressources naturelles afin d’établir un état des lieux de la situation des droits de l’homme en rapport avec l’exploitation des ressources naturelles en Afrique Centrale et dans la région des Grands Lacs et d’identifier les bonnes pratiques et formuler des recommandations à partir desquelles un plan d’action pour la promotion du respect et de la protection des droits de l’homme dans le cadre de l’exploitation des ressources naturelles peut être développé.

Les présentations et les discussions ont porté sur les thématiques suivantes :

  1. a)  Le Protocole sur la lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles ;
  2. b)  Les entreprises et la mise en œuvre des Principes Directeurs des Nations Unies

relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme ;

c) Les Etats d’Afrique Centrale et la mise en œuvre des Principes directeurs et du cadre de référence des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme ;

d) La prise en compte du genre dans la mise en œuvre des Principes directeurs et du cadre de référence des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme

e) La gouvernance foncière à l’Est de la RD Congo et son impact sur la stabilité et le relèvement économique

f) Un panel de discussion sur les agro industries, la terre et les questions environnementales en Afrique Centrale

g) Les industries extractives, les droits fonciers et les peuples autochtones d’Afrique

h) Les voies de recours contre la corruption et la mauvaise gouvernance

Deux groupes de travail ont ensuite été constitués. Le premier était chargé de faire l’inventaire des bonnes initiatives, pratiques d’exploitation des ressources naturelles respectueuses des droits de l’homme en Afrique Centrale et dans les pays des Grands Lacs.Le second a eu le mandat d’élaborer un plan d’actions concrètes pouvant assurer que l’exploitation des ressources naturelles réponde aux besoins des communautés et à la réalisation des droits de l’homme en particulier des droits économiques et sociaux de tous.

Les participants ont exprimé leur gratitude au Gouvernement du Burundi pour l’accueil et l’hospitalité qui leur ont été réservés ; au Bureau des Nations Unies au Burundi pour son appui technique. Ils se sont engagés à contribuer à la mise en œuvre du plan d’actions au niveau de leurs pays respectifs.

Fait à Bujumbura, le 20 novembre 2013.

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres