flashinfo
Gestion Durable des Forêts → Atelier

 

Reflexion sur l'expansion industrielle des plantations d'huile de palme en Afrique et leurs impacts

Du 1er au 6 novembre 2013,s’est tenu une Rencontre Internationale de Stratégie


Par Brainforest - 01/01/1970 à 00:00:00 - Modifié le 01/01/1970 à 00:00:00

La Rencontre Internationale de Stratégie est une initiative du WRM pour faciliter les échanges d’informations et d’expériences entre organisations et activistes africains sur l’expansion actuelle et rapide des plantations industrielles de palmiers à huile sur le continent. La rencontre doit avoir lieu tous les deux ans afin d’aider les organisations-membres du réseau à formuler des idées, analyser, élaborer des stratégies et des réseaux sur des questions communes et discutées au cours de la rencontre, mais aussi recueillir et examiner les contributions des participants. Par la suite, le WRM utilisera ces contributions pour définir ses priorités et activités futures. L’objectif de cette plate-forme est d’instaurer un forum stratégique pour promouvoir le travail en réseau, partager des informations au niveau continental et, surtout, favoriser la coopération entre les participants à l’échelle mondiale. Pour enrichir ce dialogue et consolider l’initiative, le WRM étend son invitation aux membres latino-américains et asiatiques de son réseau qui ont une longue expérience dans la lutte contre les plantations industrielles d’huile de palme dans leur pays. L’objectif de cette rencontre était de permettre aux participants d’échanger des idées et de formuler des stratégies communes d’actions conjointes pour contenir l’exploitation des communautés forestières locales dans les grandes plantations et arrêter toutes les formes d’expansion des plantations destructives d’huile de palme en Afrique. En outre, la rencontre devait permettre d’identifier et d’échanger des expériences d’utilisation alternative du sol sur la base de véritables droits, pour que les peuples et les communautés autochtones puissent

avoir le contrôle de leurs terres et territoires et renforcer leur souveraineté alimentaire. Et sur le long terme, il est envisagé que cette action collective contribuera à fortifier les communautés locales affectées qui luttent pour la défense de leurs droits sur les territoires.
Cette Rencontre s’est déroulée suivant le calendrier ci-après :

  • 1er novembre : Arrivée des participants.
  •  2 novembre : Cérémonie d’ouverture et Evénement public sur l’expansion de l’huile de palme dans l’état de Cross River.

En prélude à la Rencontre stratégique, cet évènement était l’opportunité de présenter aux participants et autres autorités locales l’initiative « The protection of the Cross River Tropical rainforest from excessive destruction for short term benefits » de la RRDC avec un focus sur les communautés affectées afin que celles-ci, au travers de leurs représentants, puissent partager leurs expériences dans leur lutte contre les plantations industrielles de palmier à huile et autres formes de plantations de monoculture dans leurs territoires.

  • 3 novembre : Visite sur le terrain des communautés touchées par les plantations industrielles de palmiers à huile dans l’état de Cross River

Cette visite avait surtout pour but de voir in situ les réalités vécues par les communautés affectées. En dehors des chutes de Kwa, du Ranch de Mandrills et de la Marina Resort and Tinapa, les participants ont également visité les plantations de la société Sime Darby.

  •  4-5 novembre : Rencontre stratégique

Placée sous le signe du partage d’expériences entre acteurs d’horizons divers ayant en partage la problématique de la lutte contre de l’expansion rapide des plantations industrielle de palmier à huile et des plantations de monocultures d’arbres, et la défense des droits des communautés impactées, cette u s’est déroulée autour du thème de l’Expansion des plantations d’huile de palme en Afrique : Expériences à travers le continent. Les différents pays présents ont ainsi présenté l’état des lieux de la lutte mais également les contextes nationaux dans lesquels les processus sont entrain de se développer. A la suite de toutes les présentations pays, des travaux de groupes « Café du Monde » ont été mis en place afin d’identifier les similarités, les différences et les défis qui ont surgi dans les différentes présentations des pays. De ce « Café du Monde » du 4 novembre, un exercice a été mené toujours en groupe le 5 novembre afin de ressortir les possibilités de renforcer la résistance et faire un travail conjoint au travers de la mise en place d’un plan de travail indicatif qui sera par la suite mieux élaboré avec une certaine répartition des responsabilités.

Après ces travaux de groupes, une série de présentations a été faites par d’autres partenaires d’Asie, du WRM et de l’ONG GRAIN :  
§ Le représentant de GRAIN a exposé sur la problématique de « l’Expansion des plantations de palmier à huile dans le contexte de l’accaparement des terres. » Il ressort  de cette présentation que l’Afrique est à présent considérée comme la « nouvelle fenêtre » pour l’acquisition des terres qui deviennent de plus en plus rares dans d’autres régions du monde. Ceci est surtout dû au fait que l’exportation de l’huile végétale est en expansion depuis les années 90 et surtout l’huile de palme depuis les années 2000. Les détails et autres informations sont disponibles sur le site Food Crisis and the Global Land Grab : www.accaparementdesterres.org   
§ La présentation de GRAIN ayant clôturé la journée du 4 novembre, le WRM a débuté la journée du 5 novembre par  la présentation de la Mise à jour du rapport du WRM et de la cartographie des plantations  de palmier à huile en Afrique. Il est à relever ici deux deux recommandations importantes : i) Il est important de bien s’organiser pour appuyer les populations dans leur lutte pour la préservation de leurs terres  et ii) Il est primordial d’être patient et la planification et/ou organisation sont importantes.  

  •  Enfin, en plus de ces exposés, les représentants de l’Indonésie et deux représentants des communautés de l’Etat de Cross River (Nigéria) ont présenté à l’assemblée leurs expériences de lutte contre l’expansion des plantations d’huile de palme. On notera que le dénominateur commun à ces luttes c’est qu’elles ont pour cause la cession des terres des communautés à une société privée sans consultation, ce qui entraine la résistance des communautés se traduisant par des mobilisations multiformes. Mais malheureusement, ces mobilisations sont souvent réprimandées dans le sang blessures, morts…) et/ou l’emprisonnement des leaders.   
  • Avant de clore cette Rencontre stratégique, et afin de prendre certains engagements communs et envoyer un message à tous les acteurs, les participants ont convenu d’élaborer une Déclaration de Calabar (Annexe 1) qui devra être circulée dans différents réseaux.

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres