Gouvernance forestière → sensibilisation et information

 

« Vice de forme » dans les dernières nominations aux Eaux et Forêts.

En date du 13 mai 2020, Brainforest et le Centre d’Actions pour le Développement Durable et l’Environnement (CADDE) ont adressé au Conseil d’Etat de la république, une requête pour dénoncer les dernières nominations à l’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN), rendues publiques par le Conseil des ministres du vendredi 8 mai 2020.


Par Brainforest - 19/05/2020 à 13:14:32 - Modifié le 19/05/2020 à 14:04:06

En effet, le Conseil des ministres a procédé à des nominations aux fonctions dont les intitulés et missions ne sont pas prévues par les textes régissant l’organisation des Parcs Nationaux.

 

C’est dans ce contexte que Brainforest et CADDE sont montés au créneau  pour dénoncer une « violation flagrante de la loi ». A la suite de cette sortie, le Syndicat National des Professionnels des Eaux et Forêts (Synapef) a rompu le silence ce 18 mai 2020 pour adresser à sa tutelle une demande d’annulation des dites nominations, jugeant celles-ci « entachées de plusieurs irrégularités ». Pour le Synapef, il y a eu non-respect du décret n°291/PR/MEF du 18 février 2011, portant attribution et organisation du Ministère des eaux et forêts, et de la loi n°003/2007 du 27 Août 2007 relative aux parcs nationaux. A cela, Didier ATOME BIBANG, président du Synapef, ajoute que « près d’une quinzaine de responsables nommés ou confirmés ne remplit pas les critères imposés par le mérite de leurs fonctions. »,

 

Au regard de la violation avérée de la loi, du rôle qui leur est reconnu par les textes régissant les parcs nationaux ainsi que de leur raison sociale,  les ONGs Brainforest et CADDE sont bien fondés à réclamer l'annulation desdites nominations.

 

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres