Gestion Durable des Forêts → Atelier

 

Un réseau d’Observateurs Indépendants se profile dans les zones d’exploitation forestière du Gabon

Le projet  « Voix des Citoyens pour le Changement : observation forestière dans le Bassin du Congo » actuellement en cours au Gabon,  a conduit à ce jour,  à  la formation d’un nombre non négligeable d’observateurs indépendants des forêts dans les régions du sud et du nord.


Par Brainforest - 05/09/2018 à 14:47:10 - Modifié le 05/09/2018 à 14:54:19

À la sortie de l’atelier de renforcement des capacités de la Plateforme Régionale d’Observation Indépendante tenu à Douala en juin 2018 par les principaux acteurs de mise en œuvre du projet CV4C dans le bassin du Congo, le concept d’OI a évolué et couvre désormais un champ d’action plus élargi. L’Observation Indépendante qui, au départ, était définie comme un processus initié par un tiers n’appartenant pas à l’administration, avec pour but la collecte, l’analyse et la diffusion des informations crédibles et vérifiables sur un secteur d’activité précis, a connu une harmonisation des différentes interprétations pour être définie désormais comme un ensemble d’activités de surveillance de la gestion des ressources naturelles et de l’environnement conduit par des tiers. 

 

Cette nouvelle orientation de l’OI vise principalement une meilleure application des normes afin de contribuer à une amélioration de la gouvernance, la préservation des ressources naturelles et de l’environnement, la protection des droits sociaux, ainsi qu’une augmentation et meilleure répartition des revenus.

 

Dans la mise en œuvre de cette nouvelle directive, l’équipe du projet CV4C Gabon, conduite par Elodie Grâce NTSAME OLLOMO et Olivier MEYE OBIANG, a procédé, durant la période de juillet à août, à un renforcement des capacités de six(6) membres de l’organisation non gouvernementale  Muyissi Environnement  basée à Mouila sur les techniques et méthodologies de surveillance forestière.  Une dynamique qui par la suite, a permis  la formation de quatorze (14)  autres observateurs indépendants dans la Ngounié, répartis  dans les villages Mamiengué et Nzemba de Fougamou et Guiétsou.  Plus loin, dans le Nord du pays, plus exactement à Oyem et Mitzic, vingt (20) autres observateurs des villages Okala, Mindzi, Essong Medzom et Konossoville ont été formés en observation indépendante.

Le Gabon à ce jour,  compterait donc une trentaine d’observateurs indépendants répartis dans les zones qui connaissent une forte exploitation de ressources forestières en particulier. L’on note pour l’instant,  une absence significative de femmes parmi ces observateurs.

 

 

Nous pouvons soulignons que les récentes actions initiées par l’équipe du projet CV4C Gabon s’inscrivent dans « l’amélioration de la qualité et de de la disponibilité des informations de sources indépendantes sur la conformité aux normes juridiques en matière forestière et foncière » et contribueraient aussi à la construction d’un réseau viable et durable d’Acteurs Non Etatiques du Gabon bien informé. Toutes choses qui devraient concourir à l’amélioration de la gouvernance forestière et à la baisse de l’exploitation illégale des forêts au Gabon.

Dans le même domaine


Quelques projets / études mis en oeuvres